Accueil > Agenda

L’agenda des prochains jours

vendredi 22 novembre 2019

Des rendez-vous à ne pas manquer !

- SAMEDI 23 NOVEMBRE A PARIS

"Palestiniens, la vie malgré tout" : une soirée organisée par le Groupe local AFPS Paris 14e-6e - Salle annexe de la mairie du 14ème - 12 rue Pierre Castagnou.

- Ouverture à 16h30
Exposition ("Palestiniens, la vie malgré tout" CCFD),
- 18h / Projections et rencontre avec
Haitham Khatib, photographe et documentariste, militant pacifiste de Bil’In (Cisjordanie)
Wissam Alhaj, journaliste originaire de Gaza, dialoguiste du film "Samouni Road", qui évoquera le thème du Retour dans la culture palestinienne et plus particulièrement dans le cinéma.
et Iyad Alasttal, documentariste gazaoui, auteur des « Gaza stories » et de
"Razan,une trace du papillon"

- 20h / Concert : Mohamed Najem, Clarinette, Nay Arthur Henn, Contrebasse
- 21h / Collation et Dabké (troupe Dabké Palestine)

- Le 25 NOVEMBRE A GENNEVILLIERS (92)

Pprojection-débat du film Le Char et l’Olivier, Documentaire de Roland Nurier.

Rendez-vous à 20h15 Au Cinéma Jean-Vigo, 1 Rue Pierre et Marie Curie, 92230 Gennevilliers

- JEUDI 28 NOVEMVRE A AUBERVILLIERS (93)

ATL Jenine au Théâtre de la Commune, 2 rue Edouard Poisson, 93300 AUBERVILLIERS, à l’occasion du 20ème anniversaire de la coopération du département de la Seine-Saint-Denis avec les villes palestiniennes de QALQILYA, TULKAREM ET JÉNINE.

-À partir de 19 h, Les Amis du Théâtre de la Liberté de Jénine présentent la pièce de théâtre « And Here I Am » de Hassan Abdulrazzak, jouée par Ahmed Tobasi, du Théâtre de la Liberté de Jénine, retraçant son parcours.
Production : Developing Artists. Mise en scène : Zoe Lafferty.
Cette pièce tragicomique vous transportera au cœur des épreuves et des combats d’un jeune Palestinien qui grandit sous l’occupation israélienne au camp de réfugiés de Jénine. Mêlant les faits et l’imaginaire, Ahmed Tobasi nous fait vivre la transformation qui conduit le combattant de la résistance armée à devenir artiste. Au long de son voyage de réfugié, il nous emmène de la Cisjordanie à la Norvège jusqu’à son retour en Palestine.
- À partir de 20 h 30
Débat « Vingt ans plus tard, quelle solidarité avec les villes palestiniennes ? »
Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental, Abdel Sadi, Vice-président en charge des relations internationales et européennes et de
la coopération décentralisée, et Meriem Derkaoui, Maire d’Aubervilliers échangeront avec Fatez Alsaidi, Maire de Jénine, Hashem Elmasri, Maire de Qalqilya et Mohammed Yaqoub, Maire de Tulkarem sur les 20 ans de leur coopération et sur les perspectives du partenariat.

Entrée gratuite. Inscription conseillée au 01 41 60 89 17 ou par mail : vialemonde chez seinesaintdenis.fr

VENDREDI 29 NOVEMBRE A PARIS

A18 heures 30 : rencontre avec la troupe du Freedom Theatre de Jénine, venue de Palestine, au CICP, salle verte, 21 ter rue Voltaire, 75011 PARIS (métro : Rue des Boulets)
Une occasion de découvrir les projets, les orientations, les difficultés et les succès de ce théâtre situé dans le camp de réfugiés de Jénine, au nord de la Cisjordanie occupée par Israël depuis 1967 (les territoires Palestiniens sous occupation Israélienne).
Avec : Mustafa Sheta, directeur général ; Bilal Al-Saadi, président du conseil d’administration ; Ahmed Tobasi, acteur ; Adnan Naghnaghiye, technicien du théâtre ; Zoe Laferty, metteure en scène. Entrée libre

Les Amis du Théâtre de la Liberté de Jénine (ATL Jénine), MVAC18, boîte 84,15 passage Ramey, 75018 Paris - www.atljenine.net -
https://fr-fr.facebook.com/ATLJenine/

- VENDREDI 29 LA HAYE

Grand Rassemblement Européen devant la Cour Pénale internationale, à lLa Haye de 13 H 30 à17 H

- LE 30 NOVEMBRE À BEZONS (95)

SOIRÉE DE SOLIDARITÉ AVEC LA PALESTINE

- MARDI 3 DECEMBRE A PARIS

Solidarité avec le peuple algérien
Réunion publique, mardi 3 décembre à 19 h à l’ AGECA, 177 rue de Charonne Paris 11e (Métro Alexandre Dumas)
Avec :
• Houria Benaziza, militante féministe, cadre supérieur à la retraite de l’enseignement national
• Omar Benderra, ancien président de banque publique (chargé de la négociation de la dette extérieure de l’Algérie durant le gouvernement réformateur 1989-1991), membre d’Algeria-Watch
• François Gèze, éditeur et membre d’Algeria-Watch
Animation par Alain Esmery de la Ligue des droits de l’Homme

Malgré le climat festif et pacifique qui caractérise les manifestations, depuis quelques mois des arrestations massives font ressurgir des pratiques anciennes très éloignées de l’Etat de droit revendiqué par les manifestantes et les manifestants.
Le changement démocratique tant espéré par les Algériennes et les Algériens en octobre 1988 s’est terminé dans un terrible bain de sang qui a duré dix ans. Trois décennies plus tard, la mobilisation exemplaire et durable du peuple algérien peut-elle être entendue ?

- VENDREDI 6 DÉCEMBRE A PARIS

ZIAD MEDOUKH présentera à 19 H son nouveau livre à la Librairie Résistances

- DIMANCHE 8 DECEMBRE A BARBES

Marche des mamans pour la justice et la dignité, le 8 décembr à 14 H au départ de Barbès, organisée par le Collectif De Défense Des Jeunes Du Mantois

" Ils étaient 151 enfants, agenouillés et mains sur la tête pendant plusieurs heures, victimes d’une violence policière inouïe, ce 6 décembre 2018 à Mantes-La-Jolie. Aujourd’hui, 151 mamans, femmes de Mantes-la-Jolie et du Mantois se dressent contre l’arbitraire policier et pour "l’amour de leurs enfants". Elles appellent à une marche nationale le 8 décembre prochain à Paris.
Parce que leurs enfants sont les nôtres, tou.te.s à Barbès le dimanche 8 décembre à 14h pour le départ de la grande #MarcheDesMamans !

Nous, mamans des cités, mamans des quartiers, mamans des enfants agenouillés de Mantes-La-Jolie, nous n’acceptons plus cet état d’injustice permanent. Nous ne souhaitons qu’une seule chose : la Paix.

Mais nous avons une conviction : aucune paix ne pourra s’instaurer durablement sans le respect de notre dignité à tous et sans un minimum de justice que nous sommes de plus en plus nombreux à réclamer à corps et à cris. Aujourd’hui, nous sommes inquiètes de savoir que nos enfants ne sont plus protégés.
- Nous exigeons de Brigitte Julien, cheffe de l’IGPN et de Catherine Denis, procureure de Nanterre qu’elles rouvrent l’enquête : 151 lycéens interpellés sont autant de victimes que de témoins. Seuls 4 d’entre eux ont été auditionnés. Nous exigeons que tous nos enfants soient entendus.
- Nous disons STOP au traitement d’exception réservé à nos enfants, discriminés dès leur plus jeune âge sur le chemin de l’école ou aux abords de celle-ci. Nous n’acceptons plus que leur droit à l’insouciance de l’enfance soit bafoué. L’école ghetto, on n’en veut plus !
- Nous disons STOP aux contrôles au faciès, aux palpations, aux atteintes constantes à l’intégrité physique des enfants de banlieues.
- Nous disons STOP à l’Etat policier omniprésent dans nos quartiers en lieu et place de l’Etat social.
- Nous disons STOP aux violences policières qui s’étendent au delà de nos cités et touchent aujourd’hui le mouvement social en général, les Gilets Jaunes en particulier, et quiconque ose opposer sa résistance face à ceux qui nous gouvernent.

Nous appelons tous les comités Police/Justice, toutes les organisations antiracistes, les comités de blessés, les gilets jaunes, les syndicats et les partis à nous rejoindre pour réclamer avec nous « Justice pour nos enfants ».

Pour nous écrire et signer soit en tant que mère de famille soit en tant qu’organisation ou collectif : cdefensejeunesdumantois chez gmail.com "

CAPJPO-EuroPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0