Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
22 avril 2012

Protestation devant le ministère français des affaires étrangères

Comme indiqué, nous avons procédé vendredi au montage d’un chantier symbolisant l’école internationale de Palestine juste en face du Quai d’Orsay, tandis que trois d’entre nous étaient reçus en délégation par Bernard Valero, porte-parole du MAE (Ministère des affaires étrangères).


Jean-Claude Amara, ainsi que Nora (pour les blacklistés) et Amar (pour les prisonniers) sont allés dire aux représentants du gouvernement ce que nous pensons tous de leur collaboration avec l’occupant israélien, allant du tri des passagers par la police française dans les aéroports, en tant que supplétifs des agents israéliens, à l’espionnage évident des données individuelles par Israël, qui ne peut se faire sans la complicité du gouvernement.


La délégation a également informé M. Valéro des poursuites judiciaires qui sont en train d’être engagées ( à commencer par une plainte qui sera déposée officiellement au pénal contre Air France cette semaine).

Elle a dit tout son mépris pour un gouvernement qui n’avait pas élevé la moindre protestation officielle quand le droit de circuler librement "en et vers la Palestine" était aussi brutalement bafoué et que des ressortissants français parfaitement pacifiques étaient incarcérés et maltraités pour avoir voulu se rendre en toute transparence à Bethléem.

Il a été rappelé que TOUS les Israéliens sont "bienvenus en France", y compris les pires criminels de guerre, et que lorsque les nervis de la LDJ, (les mêmes qui ont poignardé un commissaire de police en France en 2002) annoncent partir en Cisjordanie pour aller prêter main forte aux colons israéliens et "casser du Palestinien", il n’y a curieusement aucune liste noire établie, et aucun policier français pour les empêcher d’embarquer.

M. Valéro, après avoir déclaré que Monsieur Matton (cela ne s’invente pas), consul de France en Israël, avait fait ce qu’il a pu pour les Français emprisonnés, s’est défaussé sur le ministère de l’Intérieur, expliquant que nos griefs les concernaient davantage.

Une invitation, en quelque sorte à aller occuper le ministère de l’intérieur !

Ci dessous le communiqué que le MAE a publié suite à cette entrevue, qui s’est terminée par une annonce de prochaines missions en Palestine et la question suivante : "Que compte faire le MAE la prochaine fois" ? Réponse de M. Valéro : "Nous allons y réfléchir".

Le prochain locataire du Quai d’Orsay sera-t-il moins enclin à "donner davantage de preuves d’amour à Israël", comme s’y est engagé publiquement Alain Juppé le mois dernier ?














Mission Bienvenue en Palestine

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 240