Accueil > Actualités

Dina, 36 ans, défigurée par un soldat israélien à Jérusalem-Est

mardi 24 décembre 2019

Un soldat de l’occupation a fracturé le crâne de Dina Darbas à Jérusalem-Est, parce qu’elle tentait de s’opposer à l’arrestation de son fils de 14 ans.


Dina, avant et après son agression par un membre de la "police des frontières" israélienne

Dina a dû subir une lourde opération chirurgicale et la pose d’une plaque métallique dans le crâne, après avoir été frappée à la tête par un soldat, qui prétend aujourd’hui que la blessure serait due à une pierre lancée par on ne sait qui.

L’agression s’est produite le mois dernier,alors qu’elle était avec son fils de 14 ans à Issawiya, et que des soldats ont voulu l’embarquer pour vérifier qu’il ne faisait pas partie des jeunes qui leur auraient lancé des pierres.

Rina Darbas et son mari, ont entendu les mêmes soldats, dire entre eux, après avoir vérifié ses chaussures, qu’il ne correspondait pas au garçon recherché, ce qui ne les a pas empêchés de l’embarquer dans leur véhicule et de le détenir pendant 4 jours, puis de le relâcher sans la moindre inculpation.

C’est pendant que Dina essayait de parler avec l’un des soldats dans le véhicule, qu(elle a été violemment frappée à la tête avec un fusil. Elle s’est alors évanouie et a été transportée à l’hôpital.

“Ma vie est foutue. Je souffre de terribles douleurs au crane et au visage. Ma vie est devenue un cauchemar", a déclaré Dina dans sa déposition auprès du ministère israélien de la justice, après avoir déposé plainte dans des conditions très difficiles.

Source : https://www.haaretz.com/israel-news

CAPJPO-EurPalestine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0