Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
26 août 2012

Les délégués de Bienvenue en Palestine bloqués par l’armée israélienne

Les participants à la mission Bienvenue en Palestine ont été une nouvelle fois empêchés dimanche, par l’armée israélienne, de se rendre à Bethléem (Cisjordanie). En début de soirée, ils faisaient route vers leurs hôtels à Amman, sous escorte de la police jordanienne.

A 18h00 locales, un premier autobus, autorisé par les gardes-frontières jordaniens à franchir le pont King Hussein/Allenby, s’est présenté au premier check-point de l’armée israélienne ; un Israélien en civil est monté à bord, et a dit aux passagers qu’ils ne passeraient pas, sans fournir la moindre explication .

Puis il a ordonné au chauffeur de l’autobus jordanien de faire demi-tour avec ses passagers, ce qu’il a fait. Les passagers, dont les passeports avaient été conservés pour le passage du no man’s land par le chauffeur de l’autobus, ont alors récupérés leur document, chacun portant un tampon israélien « Entry denied » (« Entrée refusée »).

Les passagers du deuxième bus n’ont pour leur part pas été autorisés par la police jordanienne à franchir le dernier poste avant le no man’s land.

A noter que l’armée israélienne, pas fière de cette nouvelle violation du droit international, avait interdit aux médias l’accès à son propre terminal, histoire qu’il n’y ait pas de témoins.

Ce qui n’a pas empêché plusieurs grands médias, israéliens et internationaux, de relater la tentative, en pointant notamment le silence quasi-total du gouvernement israélien sur cette affaire. Et pour cause, puisque « la seule démocratie du Proche-Orient », comme elle aime tant se définir, n’avait pas un mot à dire, mais seulement à exercer sa force.

On apprenait dans le même temps qu’elle instaurait un état de grande tension dans la région palestinienne (région de Jéricho) proche de la frontière, avec force déploiements de troupes et de barrages.

« A l’évidence, il s’agit là pour l’armée israélienne de faire passer un message d’intimidation aux populations palestiniennes, en leur disant en substance ‘vous voyez ce que cela vous rapporte d’inviter des amis étrangers, ils ne passent pas et on vous colle des brimades supplémentaires’ », analysait un camarade israélien.

Peine perdue : la mission, quand bien même il était acquis que ses chances de passer étaient minces, a eu un grand écho, des plus favorables, en Cisjordanie occupée. « Nous savons que si les gouvernements du monde entier nous abandonnent lâchement, il y a encore sur terre des citoyens de conscience qui nous aident à résister », nous déclarait de son côté l’un des organisateurs palestiniens de la mission.

A suivre

Mission Bienvenue en Palestine (France)

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 240