Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
30 septembre 2014

Ronnie KASRILS, l’ancien compagnon de MANDELA

Ronnie Kasrils, qui s’est engagé dans la lutte aux côtés de Noirs africains en 1960, dès l’age de 22 ans, nous fait l’honneur de venir d’Afrique du Sud, le 1er novembre prochain, pour participer à FREE PALESTINE !

Ce que dit Ronnie Kasrils des accusations d’antisémitisme contre les personnes qui défendent les droits des Palestiniens :

Ce résistant, qui a été considéré comme un terroriste (et rencontré au cours de son long combat d’autres résistants comme Che Guevara et Malcom X) a été frappé en 1962 d’une interdiction de parler en public pendant 5 ans, et a mené pendant plusieurs années une lutte souterraine au sein du commandement politico-militaire de l’ANC.

Membre du comité exécutif national du Congrès national africain de 1987 à 2007, ministre dans le gouvernement Mandela, il raconte dans ses nombreux livres le rôle également essentiel joué par le boycott international pour mettre fin à la ségrégation en Afrique du Sud .

Après les premières élections démocratiques en Afrique du Sud en 1994, Kasrils a été nommé vice-ministre de la Défense, puis ministre des Eaux et Forêts, et ministre des Services de renseignement en 2004.

En 2008, il a donné sa démission et se bat aujourd’hui, aux côtés des mineurs de Marikana, victimes d’un massacre dont le gouvernement africain porte la responsabilité. Il fait partie de l’opposition au gouvernement actuel qu’il considère comme comme « corrompu » et « policier ».

Il défend aussi avec force les droits des Palestiniens contre l’oppression et l’apartheid israélien.

Dans son livre "David et Goliath : Qui est qui dans le Moyen-Orient ? », publié fin 2006, il remet les pendules à l’heure sur l’ histoire d’Israël-Palestine depuis 1948.

Ronnie Kasrils n’a pas hésité à dire à propos de l’agression israélienne au Liban en 2006 et des civils tués : « Nous devons appeler les tueurs de bébés des tueurs de bébés, et déclarer que ceux qui utilisent des méthodes qui rappellent les nazis, se comportent comme des Nazis. »

En mai 2007, lors d’une visite dans les territoires palestiniens, il a rencontré le Premier ministre palestinien Ismaïl Haniyeh. Face à ceux qui le critiquaient pour avoir accepté cette invitation, il a répondu : « Ceux qui s’opposent à ces invitations montrent simplement qu’ils n’ont rien appris de la transition de l’Afrique du Sud » .

Merci à Ronnie Kasrils de venir témoigner le 1er novembre aux Docks de Paris !

Acheter son billet en ligne : https://www.weezevent.com/free-palestine-evenement-concert


Vidéos