Header Boycott Israël

La société israélienne est bien mal en point

Partagez:

Le journal espagnol El Publico signale, avec un dégoût compréhensible, les plaisanteries macabres sur les victimes de Gaza, diffusées sur certaines chaînes de télévision israéliennes.


« Humour macabre sur Gaza

Le programme Eretz Nehederet (Un pays merveilleux) passe à l’antenne chaque semaine sur la deuxième chaîne israélienne avec les clips qui ironisent sur le divin et l’humain. Les Israéliens sont grand amateurs d’humour. Mais le dernier programme de « Un pays merveilleux » portait de la pire manière sur la guerre de Gaza et les plaisanteries les plus sarcastiques ont porté sur le nombre de Palestiniens morts dans bombardements intenses de l’armée.

Un acteur qui représentait un correspondant militaire transmettait en continu au studio le nombre de victimes du conflit : « Nous en sommes déjà à cinquante contre quatre » disait-il en faisant allusion aux morts palestiniens et israéliens.

Peu après, il augmentait le décompte et ajoutait que, si grande que fût la victoire d’Israël, il ne fallait pas s’endormir sur ses lauriers mais qu’il était nécessaire de creuser l’écart. Le récit imitait le mode de commentaire d’un match de football et célébrait même chaque explosion.

« Nous venons de bombarder un studio de mode, ce qui nous fait 500 points », ajoutait-il un peu plus tard. Le décompte montait et, depuis le studio central, le commentateur s’est mis en liaison avec différentes capitales européennes pour que leurs correspondants indiquent le nombre de morts palestiniens que chaque pays était disposé à autoriser.
Au cours de l’émission, le prétendu correspondant à Rome a signalé que l’Italie pourrait permettre jusqu’à 800 morts. Le correspondant en Allemagne, que son pays était disposé à tolérer jusqu’à 8 000 morts. Les connexions parodiaient des votes en Eurovision, les morts faisant figure de points attribués par chaque pays.

L’émission a aussi établi une liaison avec la ville de Gaza pour parler avec un membre du Hamas qui avait fondé un jardin d’enfants afin d’y élever des petits qui deviendraient plus tard des boucliers humains. Ce fut peut-être la séquence de plus mauvais goût.

« Nous avons des enfants très mignons qui peuvent servir de boucliers humains » déclarait le prétendu directeur de la garderie. La raillerie s’acharnait ensuite sur les morts des enfants : « Si vous allez bombarder une zone civile, avisez-nous pour que nous puissions envoyer nos caméras de télévision ».

Dans une autre séquence, le Ministre de la Défense, le travailliste Ehud Barak, qui est pour le moment celui qui tire le plus de bénéfices politiques des attaques, annonçait que la phase suivante des opérations serait le bombardement indifférencié par l’artillerie, alors que tout indique que cela s’est réalisé de façon continue depuis le 27 décembre.

Quand le journaliste l’a interrogé au sujet d’un jardin d’enfants qui avait été bombardé, Barak a répondu : « Comment voulez-vous que nous sachions qu’il s’agissait d’un jardin d’enfants ? Les Palestiniens n’avaient qu’à écrire sur le toit et en hébreu que c’est un jardin d’enfants ».

Eretz Nehederet est à coup sûr le programme le plus iconoclaste de la télévision israélienne. Mais personne n’a émis de critique sur le fait qu’ironie et sarcasme prennent cette fois pour cible les centaines de victimes palestiniennes des bombardements, qui sont pour la plupart des civils.

« Je ne suis pas contre l’humour, ni l’humour noir. C’est un programme satirique et je ne pense pas qu’il soit offensant », a commenté l’Israélienne Yael Guideon.

Néanmoins, l’Holocauste est en Israël un tabou sur quoi les médias ne plaisantent pas. « Cette émission reflète le fait que plus de 90% des Israéliens soutiennent la guerre, et probablement aussi qu’ils approuvent ces programmes. C’est une société de sadiques et de psychopathes », affirme le docteur Muhamad Yadala.

Eugenio Garcia Gascon

EL PUBLICO, 17.01.2009

http://www.publico.es/internacional/191394/ humopr/macabro/gaza?d=
(Traduit de l’espagnol par Anne-Marie Perrin pour CAPJPO-EuroPalestine)

CAPJPO-Europalestine

Partagez: