Header Boycott Israël

Problème pour le cirque israélien « No Problem »

Vendredi soir, la réception de la troupe israélienne du cirque « No Problem » s’est tenue sous protection policière à Tourcoing.


Des militants de plusieurs associations se sont déplacés devant le théâtre municipal de la ville, dans lequel ce cirque se présentait à l’invitation de Jean-Michel Branquart, directeur artistique du « Centre Européen des Arts Détonnants » (c’est bien un ‘t’), qui pensait qu’Israël se trouvait en Europe !

Ils ont déployé une banderole et distribué un tract signé par EuroPalestine, l’AFPS, l’UJFP (Union juive française pour la paix), La Communauté des Palestiniens du Nord, et IJAN (réseau international des juifs antisionistes), en présence de journalistes de La Voix du nord, Nord Eclair et Radio Campus.

La police, convoquée par le maire PS de Tourcoing, Michel-François Delannoy, n’a pu empêcher les habitants de prendre connaissance de la campagne de boycott d’Israël, qui implique l’ensemble des activités se produisant sous la bannière israélienne.

Les animateurs de ce cirque israélien ont dû constater qu’il y avait un « avant et un « après » Gaza. Ils ont même été amenés à faire un communiqué pour répondre aux questions des militants et des journalistes, concernant leur présence. Communiqué dans lequel ils écrivent : « Nous faisons des spectacles de cirque à travers le monde depuis 12 ans, et c’est la première fois, que quelque chose comme cela se produit. Le spectacle est sur la paix et l’amour. Nous sommes pour la paix. Nous n’avons pas ressenti le besoin de nous excuser ou d’expliquer notre passeport israélien ».

Ils devront pourtant s’apercevoir à nouveau les 6 et 7 juin à l’Hospice d’Havré, et le 14 juin à la fête champêtre de Lambersart, qu’il est difficile de faire rire les gens, quand on fait partie d’un pays qui pratique le massacre pour chasser un peuple de sa terre.

Tourcoing_cirque_1.jpg

Tourcoing_cirque_2.jpg

tourcoing_cirque_4.jpg

CAPJPO-EuroPalestine