Header Boycott Israël

Au large de Gaza, une prouesse technique du Hamas

La branche armée du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam, a réussi une opération audacieuse, en parvenant à récupérer, au fond de la mer, des centaines d’obus gisant dans les soutes d’un navire de guerre britannique, coulé au large de Gaza au cours de la Première Guerre Mondiale il y a plus de 100 ans.

Gaza récupération d'obus de la Première Guerre Mondiale
Hamas Brigades Ezzedine al-Qassam
Le HMS M15, coulé au large de Gaza en 1917

Dans un documentaire diffusé dimanche dernier sur sa chaîne en langue arabe, Al-Jazeera révèle que face au blocus hermétique imposé à la bande de Gaza par Israël et l’Egypte depuis maintenant 14 ans, la résistance armée a dû faire preuve de trésors d’ingéniosité pour maintenir un minimum de moyens de dissuasion contre l’agresseur, dont les bombardements ont provoqué la mort de milliers de civils, notamment lors des grands massacres de 2008-2009 et 2014.

En l’occurrence, les plongeurs des brigades al-Qassam ont réussi à localiser l’épave de la canonnière de la Royal Navy HMS M15, torpillée par un sous-marin allemand en novembre 1917, à un kilomètre environ au large de Deir el Balah (centre de la bande de Gaza). Rappelons qu’à l’époque, l’armée britannique attaquait par terre et par mer la Palestine, occupée par les forces turques, elles-mêmes alliées à l’Allemagne pendant la Première Guerre Mondiale.

Un plongeur du Hamas aborde l'épave du bateau de la Royal Navy
Un plongeur palestinien aborde l’épave

Le HMS M15, qui avait procédé avant d’être coulé à des bombardements massifs de la côte avec des obus de 170 kilos chacun,  provoquant des pertes indéterminées aussi bien dans les rangs de l’armée turque que dans la population civile gazaouie, gît par quelque 30 mètres de fond.

Profitant de la relative proximité du rivage, et opérant apparemment de nuit pour échapper à la surveillance israélienne constante, le Hamas a autorisé une équipe d’al-Jazeera à filmer les différentes étapes de l’opération : arrivée sous-marine sur l’épave, récupération des obus et leur treuillage vers la terre ferme, puis extraction en atelier de leur poudre explosive, aux fins d’en remplir les roquettes tirées à intervalles en direction de l’ennemi israélien. Il s’avère, ont affirmé à al-Jazeera des représentants du Hamas, que la poudre était effectivement ré-utilisable, un siècle après ! Ce qui est plausible, à la lumière des opérations de déminage des engins des deux guerres mondiales toujours en cours sur les théâtres d’opérations européens des deux guerres mondiales.

Quelques uns des obus avant leur remontée

Un ancien militaire israélien, interrogé par al-Jazeera, indique que la marine de guerre de son pays était elle aussi au courant de la présence dans le secteur de l’épave du M15 et d’une seconde unité de la Royal Navy, le HMS (« His Majesty’s Ship, « Navire de Sa Majesté ») Staunch. « Mais le Hamas a été plus rapide que nous », déplore cet ancien marin, Rami Sidnai.

Par ailleurs, le journaliste palestinien Tamer al-Mishal, qui a produit le documentaire d’al-Jazeera, indique que des combattants des brigades al-Qassam ont mis la main, à une date indéterminée, sur un gros stock de tuyaux métalliques laissés par les Israéliens lors de leur dégagement de Gaza en 2005. Ces tuyaux devaient servir à forer le sol du territoire pour en atteindre la nappe phréatique, et ruiner ainsi encore plus l’aquifère indispensable à l’alimentation en eau douce de la population. Ces tuyaux, découpés au chalumeau, ont alors servi à la confection de roquettes. Enfin, la résistance a pu récupérer des centaines de munitions israéliennes non explosées, après l’offensive meurtrière de 2014.

Source : https://www.middleeastmonitor.com/20200915-hamas-recycles-shells-from-british-ships-sunk-off-gaza-during-wwi/

CAPJPO-EuroPalestine