Header Boycott Israël

Le tourisme sexuel des Israéliens à Dubaï… Vive la normalisation !

A peine prononcée, la « normalisation » entre Israël et les Émirats a entraîné un déferlement des Israéliens sur Dubaï, la nouvelle Mecque du tourisme sexuel, devenue une extension de l’industrie israélienne du sexe.

Environ 50 000 Israéliens auraient visité les EAU depuis la signature de l’accord de normalisation en septembre, selon le Jérusalem Post. Et 8000 d’entre eux ayant célébré le Nouvel An à Dubaï, alcool, prostituées et fêtes sexuelles à l’appui, sans oublier un peu de haschisch dans les valises pour agrémenter le tout.

« Un Israélien qui a admis avoir fait entrer de la drogue en contrebande à Dubaï a déclaré à la chaîne israélienne Channel 12 qu’il ne craignait pas d’être arrêté.

« Le nombre croissant d’Israéliens qui visitent les EAU, et Dubaï en particulier, leur fait croire qu’ils sont chez eux et qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent. « La plupart des touristes israéliens à Dubaï ne portent pas de masque, ne respectent aucune distanciation sociale et risquent de recevoir des amendes très élevées », indique un résident israélien à Dubai.

« Des bandes d’Israéliens mâles se dirigent vers la nouvelle destination de vacances en ayant à l’esprit la prostitution. Ils se remplissent les poches de milliers de dollars et passent leur temps dans les EAU à passer d’une femme à l’autre. Il est maintenant établi que tout touriste israélien à Dubaï peut monter dans une chambre d’hôtel pour participer à une fête, payer 1000 dollars et se jeter dans la piscine de la débauche. Tout cela se passe ouvertement, alors que les autorités émiraties ferment les yeux sur les touristes qui passent une semaine à Dubaï à des fins sexuelles », explique-t-on de même source.

Le tourisme sexuel des Israéliens à Dubaï.

Un autre Israélien a rapporté s’être rendu six fois à Bucarest [dernière destination en date pour la prostitution – NdT], mais il est persuadé maintenant que Dubaï est devenu le plus grand bordel du monde avec ses grands et luxueux hôtels de plage, et toutes ces femmes qui s’exposent en début de soirée sur des chaises colorées à l’extérieur des restaurants et des bars des complexes touristiques.

« Ils choisissent également ce qu’ils veulent sur un iPad ou un téléphone portable », a expliqué un Israélien. « Tout est ouvert, comme un menu avec des garnitures de pizza. Il existe également des cartes proposant des services de prostitution automobile à Dubaï, en particulier avec des filles d’origine est-européenne qui sont des travailleuses du sexe à Dubaï. Ces services coûtent 1000 dirhams, soit environ 300 dollars ».

Les touristes sexuels israéliens ont révélé que les hôtels de Dubaï accueillent des prostituées venues du monde entier, et qu’elles coûtent plus de 700 dollars la nuit. « C’est un voyage qui coûte cher et seuls les Israéliens qui ont de l’argent vont à Dubaï. Un voyage d’un week-end y coûte 30 000 dollars. Tout est cher. L’entrée au club est de 1000 NIS par personne, puis vous achetez les bouteilles, vous mangez, une fille vient vous voir et la nuit finit par coûter entre 5000 et 6000 dollars ».

Source : https://www.jpost.com/middle-east/israelis-allegedly-smuggle-drugs-into-dubai-for-new-years-celebrations-653997)

et : https://www.middleeastmonitor.com/20210105-israeli-sex-tourism-is-the-fruit-of-normalisation-with-the-uae/

(Traduction : Chronique de Palestine : https://www.chroniquepalestine.com/tourisme-sexuel-israelien-fruit-pourri-normalisation-israel-emirats/

CAPJPO-EuroPalestine