Header Boycott Israël

« Racismes de France » : ce samedi à 17 H à la librairie Résistances

La Librairie Résistances, qui vient de reprendre ses séances de présentation et dédicaces d’ouvrages, accueillera ce 26 juin « Racismes de France », en présence de trois de ses co-auteurs, Olivier Le Cour Grandmaison, Mame-Fatou Niang et Verveine Angeli.

C’est pour « répondre dans l’urgence, à l’urgence des temps qui nous sont imposés », des temps où un ministre se permet de porter plainte contre un syndicat qui a osé évoquer l’existence d’un racisme d’Etat, que cet ouvrage collectif a été récemment édité aux Editions La Découverte.

"Racismes de France" : ce samedi à 17 H à la librairie Résistances

Le livre comprend les contributions d’une vingtaine d’universitaires, journalistes, et personnalités engagées.
La France ne peut pas être raciste puisque c’est la « Patrie des Droits de l’Homme », nous serinent gouvernants, idéologues à la Zemmour ou autres « intellectuels » hyper-médiatisés. Mais ce sont les mêmes qui, jusqu’au plus haut niveau de l’Etat aujourd’hui en France, attisent les haines et les peurs, agitant le spectre du « séparatisme » et l’épouvantail du « grand remplacement », lesquels menaceraient la République « une et indivisible ». 

De là, la stigmatisation des Arabes, des Noirs, des musulmans, des Asiatiques, des Rroms… Qu’elles soient françaises ou étrangères, les personnes non blanches sont toujours construites comme de potentielles ennemies de l’intérieur, d’autant plus lorsqu’elles tentent de résister à ces discriminations.

Le livre entend donc déconstruire les mécanismes de racialisation qui sont aux fondements mêmes de l’État-nation et du fonctionnement de ses institutions afin de mettre au jour les liens entre les hiérarchies raciale, religieuse et culturelle établies à l’époque coloniale et celles d’aujourd’hui, à l’origine de discriminations structurelles multiples.

Ce faisant, Racismes de France démêle les amalgames, révèle les dénis grossiers de la mythologie nationale-républicaine et déploie l’argumentation de l’antiracisme politique pour, enfin, lutter efficacement contre tous les racismes.

Historien, Olivier Le Cour Grandmaison est un militant engagé de longue date dans le combat antiraciste. Mame-Fatou Niang est pour sa part enseignante-chercheuse à la Carnegie Mellon University (Etats-Unis), et Verveine Angeli est l’une des responsables du syndicat Solidaires.

On vous attend nombreux-ses ce samedi 26 juin 2021 à 17 heures !

Librairie Résistances, 4 Villa Compoint, 75017 Paris (angle du 40 rue Guy Môquet) – M° Ligne 13 Guy Môquet ou Brochant ; bus ligne 31 arrêt Davy-Moines. Tel : 01 42 28 89 52.

CAPJPO-EuroPalestine