Header Boycott Israël

Le New York Times et le Conseil de sécurité de l’ONU accusent Israël d’apartheid

« Il va sans dire que les voix juives ont plus de poids sur la question d’Israël dans le discours américain, et que les voix sionistes ont encore plus de poids. Eh bien, jeudi et vendredi de la semaine dernière, deux anciens sionistes juifs de premier plan ont accordé de la crédibilité aux accusations d’apartheid contre Israël – dans le New York Times et au Conseil de sécurité de l’ONU – et les deux déclarations ont été largement diffusées » écrit Mondoweiss.

Le New York Times et le Conseil de sécurité de l’ONU accusent Israël d’apartheid

L’ancien négociateur israélien Daniel Levy a prononcé un discours devant le Conseil de sécurité des Nations Unies exhortant les nations puissantes à prendre conscience du fait que leur rêve de partition est mort. Et « le corps de plus en plus important de l’opinion savante, juridique et publique qui a désigné Israël comme perpétrant l’apartheid dans les territoires sous son contrôle » gagne du terrain parmi les nations du monde entier.

Et Peter Beinart a publié un éditorial dans le New York Times qui a pratiquement adopté la désignation d’apartheid par Human Rights Watch et Amnesty International. L’article était une attaque contre des organisations juives « influentes » qui dénonçaient ces informations comme soi-disant antisémites, comme posant une « menace à la liberté ». Beinart a déclaré que le Comité juif américain et la Ligue anti-diffamation – ainsi que Deborah Lipstadt, l’envoyée antisémitisme sous Biden – abandonnaient un engagement traditionnel en faveur des droits de l’homme par soutien aveugle à Israël et se mêlaient aux dictateurs arabes pour justifier les crimes d’Israël.

Source : Mondoweiss

CAPJPO-EuroPalestine