Header Boycott Israël

Les menaces d’Israël après le vote de l’ONU

En l’absence de sanctions, pourquoi Israël se gênerait-il ? Lapid a menacé publiquement les Palestiniens de représailles si l’ONU ne revenait pas sur son vote de vendredi !

Vendredi, la Commission politique spéciale et de décolonisation des Nations Unies a demandé à la Cour internationale de Justice de rendre un avis sur « le statut juridique de l’occupation de la Cisjordanie et de Gaza »:

Les menaces d'Israël après le vote de l'ONU

Ce vote obtenu avec 98 voix pour, 17 contre, et 52 abstentions (dont la courageuse abstention de la France !), à la demande de la Palestine, interroge la Cour Internationale de Justice sur la légalité de « l’occupation, la colonisation et l’annexion prolongées du territoire palestinien occupé depuis 1967 » par Israël.

Ce vote « sape les principes fondamentaux de résolution du conflit et nuit potentiellement à toute possibilité d’un processus futur », a eu le culot de déclarer samedi Yair Lapid, pas gêné de se payer la tête du monde.

« Cette décision ne changera pas la réalité sur le terrain, n’apportera rien au peuple palestinien et risque de conduire à une escalade », a-t-il ajouté, pour faire bonne mesure, comme si on ne savait pas qu’Israel ne respecte aucune décision internationale.

« Nous appelons tous les pays qui ont soutenu la proposition hier à reconsidérer leur position et à s’y opposer dans le cadre du vote à l’Assemblée générale », a conclu le premier ministre israélien.

La plupart des alliés d’Israël – dont les États-Unis, l’Australie, le Canada, l’Allemagne et l’Autriche – ont voté contre, et les abstentions comprenaient les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, le Japon, l’Islande, l’Inde, le Danemark et l’Espagne.

Source : Haaretz

CAPJPO-EuroPalestine