Header Boycott Israël

Soutien aux prisonniers politiques palestiniens (Vidéo)

Itamar Ben Gvir, sinistre israélien de la « sécurité nationale », s’est rendu à la prison israélienne de Nafha pour annoncer des mesures « plus strictes » concernant les prisonniers politiques palestiniens (et eux seuls…) comme si leurs conditions de détention (tortures, isolement, privations, humiliations, négligences médicales) étaient une partie de plaisir.

« J’ai visité la prison de Nafha pour m’assurer que les meurtriers des Juifs n’obtiendront pas de meilleures conditions qu’avant – je continuerai à prêter attention à cette question, parallèlement à mes efforts pour faire adopter une loi mettant en œuvre la peine de mort pour les terroristes », a-t-il tweeté.

Sans attendre ses déclarations, le tribunal de Jérusalem a rejeté l’appel de la libération anticipée du jeune détenu palestinien, Ahmed Manasreh, incarcéré à l’âge de 14ans, torturé et isolé, au point d’en avoir une santé psychologique et physique critique. Une honte !!

Israël » a détenu 410 Palestiniens, dont des journalistes, des militants et des responsables communautaires, en 2022 pour avoir utilisé les plateformes de médias sociaux pour exprimer leur opinion sur les violations commises par Israël. (presse photographique)

Pour rassurer Ben Gvir, précisons que la « grande démocratie israélienne » a détenu, en 2022, 410 Palestiniens, dont des journalistes, des militants et des responsables communautaires, uniquement pour avoir utilisé les réseaux sociaux afin d’exprimer exprimer leur opinion sur les violations commises par Israël, selon le Centre palestinien d’études sur les prisonniers. Cela sans parler, bien sûr, de ceux qu’il a blessés ou tués.

Un tribunal d’occupation israélien a émis une ordonnance de détention « administrative » de trois mois contre Ibrahim Al-Kharaz, étudiant palestinien de l’université Al-Najah, de Naplouse en Cisjordanie.

Qu’a-t-il fait ? On ne le saura jamais. Mais qui demande des comptes à Israël ?

Soutien aux prisonniers politiques palestiniens (Vidéo)

Pour en savoir plus sur la détention des prisonniers palestiniens, l’INTERVENTION DE SALAH HAMOURI SUR FRANCE MAGHREB CETTE SEMAINE :

Et du 14 au 21 janvier, campagne de solidarité avec Ahmad Saadat, secrétaire général du Front Populaire de Libération de la Palestine, emprisonné depuis 20 ans, et qui a refusé lors de son procès de reconnaître la légitimité du tribunal devant lequel il comparaissait.

Un premier rassemblement a été annoncé dans ce cadre à Paris, le 14 janvier à partir de 17H30, à la sortie du Métro Ménilmontant, par la campagne unitaire pour la libération de Georges Abdallah.

CAPJPO-EuroPalestiine