Header Boycott Israël

Répression féroce et résistance des prisonniers politique palestiniens

Partagez:

« Répression féroce et résistance ardente : le soulèvement des prisonniers palestiniens fait face à une escalade des attaques », alerte Samidoun, le réseau international de soutien aux prisonniers palestiniens.

Après les consignes données par le fasciste Itamar Ben Gvir, « ministre de la sécurité nationale », la situation s’est nettement durcie pour les prisonniers politiques palestiniens.

Ainsi, rapporte Samidoun, « les forces de l’occupation ont pris d’assaut des sections de diverses prisons, initié des transferts arbitraires massifs d’une prison à une autre, bloqué les visites familiales et isolé des dizaines de prisonniers politiques palestiniens. »

« Mardi, cette attaque s’est intensifiée avec un raid violent sur les prisonnières palestiniennes de la prison de Damon, provoquant une nouvelle indignation.

Des prisonnières palestiniennes attaquées

Les forces d’occupation ont envahi les sections réservées aux femmes détenues dans la prison de Damon, confisquant tous leurs biens et isolant la prisonnière palestinienne Yasmine Shaaban.

En réponse, les prisonniers ont résisté à l’invasion, notamment en brûlant des objets à l’intérieur des cellules de la prison. Ces attaques sont survenues quelques jours après que les forces d’occupation ont pris d’assaut la chambre n°10, enlevant tous les appareils électriques et imposant des sanctions aux femmes qui y étaient emprisonnées.

L’administration pénitentiaire de Damon a ensuite annulé toutes les visites familiales et les visites légales des prisonniers pour le mercredi 1er février, soulignant l’intention de l’occupation à la fois de priver les femmes détenues de l’accès au monde extérieur et de dissimuler ses crimes en cours.

Les prisonniers intensifient leur résistance

Dans toutes les prisons d’occupation, le mouvement des prisonniers palestiniens a intensifié ses mesures de protestation et de confrontation en réponse, notamment en fermant les sections de toutes les prisons et en refusant de se lever ou de se présenter aux contrôles de sécurité.

Dans la prison du désert de Naqab, 120 prisonniers ont déclaré une grève de la faim ouverte pour le deuxième jour dans les sections 26 et 27 pour protester contre leur détention en isolement collectif. Cette action est considérée comme un « message d’avertissement à l’occupation pour qu’elle cesse ses attaques continues contre les prisonniers », a déclaré Riyad al-Ashqar du Centre d’études des prisonniers palestiniens.

Ils ont suspendu la grève et ont noté qu’ils passaient à une autre étape d’escalade, dissolvant les organisations carcérales et les structures représentatives, déclarant que l’occupation devra traiter avec chaque prisonnier palestinien plutôt qu’avec les représentants existants après une série de réunions avec l’administration pénitentiaire.

Escalade des attaques dans les prisons d’occupation

Les forces d’occupation ont confisqué les appareils électriques et les produits de première nécessité, coupant l’électricité, l’eau chaude et bloquant l’entrée des aliments achetés à la « cantine » (magasin de la prison).

Les prisonniers palestiniens ont obtenu le droit de produire leur propre nourriture grâce à de longues luttes, y compris une grève de la faim collective.

Des unités répressives ont envahi les sections de la prison, saccageant et confisquant les biens des prisonniers, dans les prisons d’Ofer, Naqab, Megiddo et Damon, et plaçant des dizaines de personnes en isolement collectif.

Ils ont pris d’assaut la section 8 de la prison du Néguev et transféré un certain nombre de prisonniers de Jénine à la prison de Nafha, puis ont attaqué la section 9 de la prison de Megiddo et transféré 18 prisonniers dans des cellules d’isolement de la section 22 de la prison d’Ofer.

Répression féroce et résistance des prisonniers politique palestiniens

Le Comité supérieur d’urgence du mouvement des prisonniers est en session permanente depuis deux semaines en préparation du soulèvement en cours qui se déroule à l’intérieur des prisons.

L’assaut de Ben-Gvir contre le mouvement des prisonniers

Le responsable sioniste notoirement fasciste, Itamar Ben-Gvir, est désormais placé au-dessus du service pénitentiaire israélien. Comme ses prédécesseurs – dont Gilad Erdan, actuel ambassadeur américain/ONU pour le régime sioniste – Ben-Gvir a immédiatement annoncé son intention d’aggraver encore les conditions des prisonniers palestiniens. Il a explicitement annoncé des plans de transferts à grande échelle de prisonniers palestiniens et des tentatives de briser l’auto-organisation et la mobilisation en cours des prisonniers en les séparant davantage les uns des autres.

Raafat Hamdouna, un ancien prisonnier palestinien et expert des affaires des prisonniers, a déclaré dans une interview à Palestine Today que « les jours à venir comprendront de nombreuses mesures prises par les prisonniers héroïques dans les prisons de l’occupation… y compris des grèves de la faim, le renvoi des repas et dissolution des organisations. Il a appelé à un large soutien pour les actions des prisonniers, soulignant que les prisonniers ont besoin d’un soutien palestinien, arabe et international alors qu’ils affrontent les attaques de l’occupant, appelant à des manifestations dans les capitales européennes en particulier et à l’isolement du régime d’occupation au niveau international. Le mouvement est en session permanente depuis deux semaines en préparation du soulèvement en cours qui se déroule à l’intérieur des prisons.

Le réseau Samidoun de solidarité avec les prisonniers palestiniens appelle tous les amis et partisans de la Palestine à se tenir aux côtés des prisonniers palestiniens, de la résistance palestinienne et du peuple palestinien pour faire face à cette attaque. »

Source : Communiqué de Samidoun

CAPJPO-EuroPalestine appelle à un rassemblement ce samedi après-midi à Paris pour dénoncer l’ensemble des châtiments collectifs imposés aux Palestiniens par le gouvernement colonial israélien dirigé par des fascistes et terroristes notoires.

CAPJPO-EuroPalestine

Partagez: