Header Boycott Israël

URGENT : LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DONNERA SA RÉPONSE « DANS L’APRÈS-MIDI » SUR LES INTERDICTIONS

Le Tribunal administratif de Paris, qui a siégé jeudi matin sur les recours de plusieurs associations de solidarité avec la Palestine (EuroPalestine, AFPS, FTCR) contre les interdictions préfectorales de rassemblements ce même jeudi à 18 heures Place de la République, rendra sa décision « dans l’après-midi » a annoncé le juge à 12h30, à l’issue de l’audience.

Nous ferons plus tard un compte-rendu plus détaillé sur la séance. Mais nous pouvons déjà dire que les représentants de la Préfecture de Police se sont retrouvés quelque peu en difficulté, étant incapables d’apporter le moindre argument justifiant leurs décisions liberticides.

« Il y a quand même eu des manifestations pro-palestiniennes spontanées, comme à Marseille », qui se sont déroulées sans incidents, a confessé l’un d’eux. Ce à quoi nos avocats ont répondu que si des manifestations non déclarées pouvaient avoir lieu sans incidents, des manifestations déclarées, comme celles de nos organisations, offraient des garanties supérieures encore.

« Ah oui, c’est vrai, nous n’avons aucun grief contre EuroPalestine, l’AFPS et la FTCR (Fédération Tunisienne des Citoyens des Deux Rives). Mais il y a le risque que des éléments douteux s’infiltrent dans vos rangs », a-t-il tenté de répliquer. Et de produire une « note blanche » (document sans signature) émanant des services secrets (DGSI) évoquant, parmi ces « éléments douteux » potentiels susceptibles de proférez « des cris antisémites » …. La France Insoumise , et le NPA !!

Quant au deux poids, deux mesures, avec la manifestation des soutiens à Israël lundi soir à Paris, la préfecture a plaidé qu’elle « n’avait pas pu l’empêcher » car elle n’avait pas été déclarée !! « Nous ne pouvons rien faire contre les manifestations spontanées », a déclaré le représentant de la préfecture !!!

URGENT : LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DONNERA SA RÉPONSE « DANS L’APRÈS-MIDI » SUR LES INTERDICTIONS

Quid de ces « cris antisémites » dans les manifestations de soutien à la Palestine ? La DGSI n’a pas été capable d’en citer un seul, sinon quelque chose qui se serait passé …. à Sydney (Australie), à 20.000 kilomètres de chez nous.

Et à la remarque que nous avions tenu un rassemblement à République sans le moindre incident en mai 2021, alors que nous étions en plein bombardement d’Israël sur Gaza, la réponse de la préfecture : « Oui, mais aujourd’hui c’est plus grave et c’est INVERSÉ« . Tout est dit : On peut à la limite manifester quand Israël massacre les Palestiniens mais pas quand Israël est attaqué.

Dernier point, qui vaut à peine d’être rapporté : la Préfecture soutient qu’elle veut nous interdire parce qu’elle n’aurait pas assez de forces pour protéger les manifestants, malgré les dizaines de milliers de fonctionnaires de police à sa disposition. Interrogé sur ce point, le représentant de la Préfecture a dit qu’il avait un problème d’effectifs … à cause d’un grand concert de musique qui doit avoir lieu à Paris jeudi soir !

CAPJPO-EuroPalestine