Header Boycott Israël

La France contribue à affamer la population de Gaza

C’est une honte. La France vient d’annoncer la suspension du financement de l’UNRWA pour le premier trimestre 2024.

Chris Gunness, ancien porte-parole de l’UNRWA : « L’UNRWA est confronté à une menace existentielle. Cette agence doit rester active. Les pays occidentaux qui stoppent leur aide à l’agence ont adopté une mesure disproportionnée et punitive. »

En fait, la France obéit aux désirs d’Israël qui veut depuis longtemps se débarrasser de l’UNRWA — et avec elle, de toute notion de réfugiés. Israël vient de trouver le prétexte que 12 employés, sur les 30.000 que compte l’agence des Nations-Unies pour l’aide humanitaire à Gaza, auraient approuvé l’attaque du Hamas du 7 octobre, pour tenter d’éliminer l’UNRWA et de précipiter ainsi la famine à Gaza.

« ll sera impossible de gagner la guerre si nous ne détruisons pas l’UNRWA, et cette destruction doit commencer immédiatement » avait déclaré Noga Arbell, un ancien responsable israélien, lors d’une discussion au parlement israélien au début du mois, le 4 janvier, avant même qu’ils soit question de ces soi-disant 12 employés partisans du Hamas.

Le ministre jordanien des Affaires étrangères, Ayman Safadi, appelle les pays qui ont suspendu les fonds de l’UNRWA à revenir sur cette décision. « L’UNRWA est la bouée de sauvetage pour plus de deux millions de Palestiniens confrontés à la famine à Gaza. Il ne devrait pas être puni collectivement sur la base d’allégations contre 12 personnes sur ses 30 000 employés », a-t-il ajouté.

La France contribue à affamer la population de Gaza

Le secrétaire général du Conseil norvégien pour les réfugiés à Al Jazeera a tenu à déclarer : « La Norvège a décidé de conserver le financement de l’UNRWA… Le travail humanitaire s’effondrera complètement à Gaza si les opérations de l’UNRWA s’arrêtent.« 

CAPJPO-EuroPalestine