Header Boycott Israël

Israel et ses préparatifs pour s’installer à Gaza

Douze ministres et 15 élus de la coalition gouvernementale israélienne ont assisté à la conférence « Se réinstaller à Gaza » qui vient de se tenir à Jérusalem, et qui a prôné le nettoyage ethnique de la bande de Gaza et l’établissement de juifs israéliens sur toute l’enclave.

Israel et ses préparatifs pour s'installer à Gaza
Des milliers de militants pro-implantations assistant à la conférence « Les implantations apportent la sécurité » à Jérusalem, le 28 janvier 2024.

Étaient entre autres présents, rapporte The Times of Israël,l e chef du parti HaTzionout HaDatit, le ministre des Finances Bezalel Smotrich, le chef d’Otzma Yehudit, le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir, et les ministres du Likud Miki Zohar, Haïm Katz, Idit Silman, May Golan, Shlomo Karhi et Amichaï Chikli. L’ensemble de la faction Otzma Yehudit de la Knesset était présente, sous la houlette du chef du parti, Ben Gvir, ainsi que des chefs religieux d’extrême-droite, dont l’influent rabbin Dov Lior.

Selon les organisateurs, 5 000 personnes étaient présentes samedi au Centre de conventions internationales de Jérusalem.

« Un présentoir central exposait une carte de la bande de Gaza montrant l’emplacement des anciennes implantations israéliennes et l’endroit où les organisateurs de la conférence souhaitent établir six nouvelles implantations dans l’enclave palestinienne, notamment dans les zones urbaines de la ville de Khan Younès, au sud, et au cœur de Gaza Ville.

Dans un discours enflammé, le président du Conseil régional de Samarie en Cisjordanie occupée, Yossi Dagan, l’un des principaux organisateurs de la conférence, a insisté sur le fait que « toute la Terre d’Israël nous appartient », sous des applaudissements nourris, et a insisté sur le fait que les « implantations » renforcent également la sécurité d’Israël.

« Après la Shoah que nous avons subie [le 7 octobre], la seule décision éthique et pieuse est de retourner dans les implantations du nord de la Samarie et de retourner dans la bande de Gaza, au Gush Katif », a-t-il déclaré, faisant également référence aux implantations israéliennes du nord de la Cisjordanie, qui avaient été évacuées en 2005 en même temps que celles de Gaza.

Ben Gvir a réitéré son appel à « l’émigration volontaire » des Palestiniens.Le ministre de la Sécurité nationale et leader ultra-nationaliste a déclaré qu’Israël devrait « encourager l’émigration volontaire » des Palestiniens dans le cadre de la réponse du pays aux atrocités du 7 octobre.

« Nous devons accomplir ce que dit la Torah : ‘Tu hériteras des habitants du pays afin qu’ils ne deviennent pas des épines dans ton pied.’ Nous devons les encourager à partir », a poursuivi Ben Gvir. « Ce serait une honte d’attendre encore 15 ans pour retourner au Gush Katif. C’est le moment de retourner à la maison, de construire des implantations, de la peine de mort pour les terroristes et le moment de la victoire. », rapporte the Times of Israël.

Miriam Sofer, de l’implantation de Shvut Rachel en Cisjordanie, a tenu un stand de tee-shirts promouvant la construction d’implantations à Gaza durant la conférence.

L’ancienne maire d’une colonie israélienne en Cisjordanie, Daniella Weiss, a été interviewée lors de cette conférence où elle a été claire sur la notion de « départ volontaire », en affirmant :
 « Si nous ne leur donnons pas de nourriture. Si nous ne donnons rien aux Arabes, ils devront partir. Le monde les acceptera. »

Source : https://fr.timesofisrael.com/12-ministres-et-15-elus-de-la-coalition-assistent-a-la-conference-se-reinstaller-gaza/

Vous avez lu des condamnations dans « notre » presse aux ordres ?

CAPJPO-EuroPalestine