Header Boycott Israël

DE RAMALLAH SOUS COUVRE-FEU, LA MISSION CIVILE S’ADRESSE AU PRESIDENT CHIRAC

2 juillet – Voici le texte qu’adresse, depuis Ramallah occupé par Israël, la mission civile pour la protection du peuple palestinien (CCIPPP) :


Monsieur le President de la Republique

Nous sommes douze francais, membres de la dix-huitieme mission
civile pour la protection du peuple Palestinien (CCIPPP) qui nous
trouvons a Ramallah, a la demande des equipes du Secours Medical
Palestinien, afin d’accompagner les ambulances. La ville est livree
aux chars de l’armee israelienne (sauf pendant la levee du couvre-
feu hier samedi de neuf a quatorze heures).

Ce matin (dimanche) a huit heures, Julie. L., membre de la mission, accompagne
un secouriste qui convoie un malade et sa famille vers l’hopital.
En route, l’ambulance est stoppee par l’armee israelienne. Une
autre ambulance est deja arretee a cet endroit. Ses passagers,
des personnels medicaux d’un hopital se rendant a leur travail, sont
adosses au mur, vises par le canon d’un tank et pointes par les
mitraillettes des soldats. Certains sont attaches les uns aux
autres. Les soldats prennent les papiers des occupants de
l’ambulance et leur ordonnent de se joindre aux autres. Une jeep de
la police suivie d’un camion blinde arrive. Ils leur ordonnent en
criant de monter dans le camion. Les chauffeurs des ambulances le
suivent, menaces de se voir tirer dessus s’ils font le moindre
ecart.
Ils sont emmenes a une ecole transformee en camp militaire ou se
trouvent deja environ deux cents hommes assis en plein soleil. Les
soldats ordonnent au gens dans le camion de descendre, de se
remettre en file contre un mur. Ils separent les hommes des femmes
et ordonnent aux femmes de regagner leurs maisons a pied, avec le
risque de se faire arreter a nouveau pour infraction au couvre-
feu !
On ne sait pas ce qu’il est advenu du malade qui devait etre opere.

Aujourd’hui en Cisjordanie, plus d’un million deux cent mille
citoyens palestiniens sont sous couvre-feu.

Nous vous interpellons, Monsieur le President, afin que vous interveniez avec la plus grande diligence pour la levee des couvre-feux et blocages
complets qui pesent sur les habitants de Gaza et de la Cisjordanie,
d’apporter un soutien moral et materiel a ce peuple en danger, et
d’exiger l’application des resolutions de l’ONU, seules garantes
d’une paix juste et durable dans la region.

Recevez, Monsieur le President de la Republique, l’assurance de
notre haute consideration.

Pour la mission civile, Youssef HAJI, Ramallah, le 30 juin 2002