Header Boycott Israël

Manifestons samedi aux cotés des sans-droits

Depuis près d’un mois, les « 1000 de Cachan » ont été expulsés comme des malpropres, sans considération pour les familles. Des enfants ont été arrachés aux parents, des parents se sont retrouvés en centres de rétention ou sans abri. La répression et l’exclusion, uniques réponses de Sarkozy, sont inacceptables.


C’est pourquoi CAPJPO-EuroPalestine s’associe à la
manifestation de solidarité qui partira samedi 9 septembre à 15 H de la place de la République

La violence contre les plus faibles, les plus pauvres, les propos racistes et haineux sont d’une extrême gravité pour l’ensemble des citoyens. Une atteinte à la dignité humaine nous concerne tous. La démagogie anti-immigrés comme méthode de gouvernement est l’antichambre du fascisme.

Nous n’acceptons pas les divisions. Nous n’acceptons pas que l’on ligotte des hommes, des femmes et des enfants pour les jeter comme du bétail, après les avoir exploités, dans leur pays puis dans le nôtre.

Nous apprenons que Jean-Claude Amara, porte-parole de l’association « droits devant », qui lutte depuis de très nombreuses années pour le respect des plus démunis, doit être jugé le vendredi 15 septembre (10ème chambre du T.G.I.,palais de justice de Paris), sous l’accusation de « Violences volontaires sur un dépositaire de l’autorité publique, aggravé en réunion », suite à l’occupation de l’ex-musée des colonies, le 13 avril 2006, avec plusieurs dizaines de sans papiers.

Un mensonge de plus pour punir un symbole de la résistance à l’injustice et pour intimider ceux qui défendent les libertés pour tous, sans papiers, sans logis, sans emploi, jeunes des banlieues, étudiants, paysans, intermittents, militants associatifs ou syndicaux…

« Répression, tout sécuritaire, stigmatisation, discriminations et leur sinistre cortège de collaboration et de délation instaurent aujourd’hui dans la société française un climat délétère, à forts relents vichystes, qui doit être combattu et vaincu par la persistance des acteurs de luttes à amplifier la mobilisation autour de la désobéissance civique et du délit de solidarité.
Que nos actions soient considérées comme illégales par des gouvernements en mal de reconnaissance importe peu, dés lors qu’elles s’inscrivent sous le sceau de la légitimité.
C’est ce à quoi nous continuerons, quoiqu’il en soit, à nous employer », écrit l’association Droits devant! dans un communiqué qui nous appelle à venir nombreux soutenir Jean-Claude Amara, le VENDREDI 15 SEPTEMBRE A 13 H 30 au PALAIS DE JUSTICE DE PARIS. 7, BD DU PALAIS – 10ème CHAMBRE DU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE –

CAPJPO-EuroPalestine