Header Boycott Israël

Pays-Bas : la répression des fraudes épingle des produits coloniaux

Des inspecteurs du service néerlandais de la répression des fraudes ont averti un magasin vendant du vin étiqueté « made in Israel », alors qu’il est en réalité issu des territoires palestiniens occupés, de la région d’Hébron/al-Khalil en l’occurrence.

Les vins coloniaux épinglés aux Pays-Bas
Psagot, l’un des vignobles de l’apartheid

L’Agence télégraphique juive (JTA), qui rapporte le fait, précise que le « Centre des produits israéliens » mis en cause est animé et géré par l’association sioniste Chrétiens pour Israël.

Aucun produit n’a été confisqué lors de cette inspection effectuée le 10 juillet dernier, mais les fonctionnaires ont prévenu la direction du magasin qu’elle s’exposait à une amende si elle ne se conformait pas à la règlementation.

La Cour de Justice de l’Union européenne a en effet définitivement statué sur ce point l’année dernière, avec un arrêt confirmant que les denrées alimentaires issues des territoires occupés par Israël doivent obligatoirement porter la mention de leur territoire d’origine, et préciser qu’elles proviennent d’une colonie israélienne lorsque c’est le cas. 

La juridiction européenne avait elle-même été amenée à se prononcer à la suite d’un recours déposé par un fabricant de vin colonial, le vignoble Psagot, ce dernier étant épaulé par « l’Organisation Juive Européenne » du français Gil Taïeb. Ces deux entités contestaient un texte du gouvernement français de novembre 2016, allant dans le même sens, puisque reprenant un règlement de l’Union européenne adopté dès 2015.

Le refus des produits de la fraude et du vol des terres palestiniennes est donc plus que jamais d’actualité : Boycott Israël !

CAPJPO-EuroPalestine