Header Boycott Israël

Maher Al-Akhras à l’article de la mort : Rassemblement ce samedi à Paris !

En grève de la faim depuis 91 jours, soit 3 mois sans absorber la moindre nourriture, Maher Al-Akhras, prisonnier palestinien de Jénine qui se bat contre la détention « administrative » imposée par Israël, refuse de céder.
La mobilisation grandit. Ne soyons pas en reste : toutes et tous au rassemblement à la Fontaine des Innocents, ce samedi à Paris !

Maher Al-Akhras à l'article de la mort : Rassemblement ce samedi à Paris !
Grève de la faim de sa famille et de ses amis dans l’hôpital où est détenu Maher Al-Akhras ((Photo: Muhammad Kana’aneh. Samedi 24 octobre)

Vendredi, l’occupant israélien a fait savoir que l’hôpital Kaplan où il se trouve (à Réhovot, 24 km au sud de Tel Aviv) ne souhaitait pas le garder puisqu’il persiste à refuser toute nourriture, et qu’il allait être renvoyé à la prison israélienne de Ramleh, ce qui a provoqué une vague de protestation en Palestine.

Alors que ses proches, dont sa mère, en fauteuil roulant, et ses enfants, qui ne l’ont pas vu depuis 3 mois, avaient réussi obtenir une autorisation israélienne et à venir de Jénine pour le voir, selon ses dernières volontés, ils n’ont pas eu le droit de le rencontrer.

Du coup, toute la famille de même que ses amis et le député Ofer Cassif de La Liste arabe unie ont entamé une grève de la faim au sein de l’hôpital, tandis que les manifestations se multipliaient, devant l’hôpital, ainsi que devant la prison de Ramleh.

Manifestation devant l’hôpital Kaplan en Israel
(Devant la prison de Ramleh le 24 octobre :Photo: Haidi Motola – Activestills)

Dans l’urgence, son avocate, a obtenu du tribunal que les autorités reviennent sur leur décision de retransférer Maher Al-Akhras en prison, en l’attente d’une nouvelle décision.

Le 17 octobre dernier, une manifestation était organisée à Haïfa à l’appel des mouvements de soutien aux prisonniers palestiniens. La rue principale de la ville était bloquée et un militant arrêté.

Nouvelle manifestation lundi dernier près de la prison de Meggido dans le nord du pays, à l’appel de toutes les organisations politiques des Palestiniens de 48 (citoyens israéliens).

Dans ses dernières volontés transcrites samedi par son avocate, Maher Al-Akhras (après avoir été malmené vendredi par trois gardiens de prison qui l’ont fait tomber de son lit d’hôpital, le projetant face contre terre et l’amenant à s’évanouir) a demandé :

  • « je veux voir une dernière fois mon épouse, ma mère et mes enfants
  • Je ne veux pas mourir dans un hôpoital israélien et je ne veux pas qu’ils m’aident. Qu’ils m’emmènent dans un hôpital de Cisjordanie. Je veux mourir parmi mes proches
  • Je ne veux pas qu’on me mettent au frigo, ni qu’on procèdent à une dissection.
  • Je veux que mon cercueil soit transporté par des prisonniers qui ont mené des grèves de la faim et par des familles de martyrs
  • Je veux que mon peuple continue à protéger notre terre

APPEL A RASSEMBLEMENT :

SAMEDI 31 OCTOBRE À 15 H A LA FONTAINE DES INNOCENTS

SORTIE DU FORUM DES HALLES – PORTE LESCAUT

MÉTRO- RER : CHATELET. LES HALLES

POUR LA LIBÉRATION DE MAHER AL-AKHRAS ET DE TOUS LES PRISONNIERS PALESTINIENS !

CONTRE LA TORTURE DES ENFANTS PALESTINIENS !

POUR LA LEVÉE IMMEDIATE DU BLOCUS DE GAZA !

POUR DES SANCTIONS CONTRE LES CRIMINELS DE GUERRE ISRAÉLIENS !

CAPJPO-EuroPalestine