Header Boycott Israël

L’indignation sélective du fils de Charles Aznavour

Le fils de Charles Aznavour, Nicolas Aznavour, a envoyé une lettre ouverte au président israélien Reuven Rivlin, pour se plaindre de la fourniture par Israël de bombes à fragmentation à l’Azerbaijan, qui s’en sert pour attaquer Nagorno Karabakh et l’Arménie. 

«En tant que descendant de mon grand-père et de mes parents, je vous demande, honorable président, de prendre une position qui garantira l’arrêt des ventes de cette arme mortelle à l’Azerbaïdjan», implore Nicolas Aznavour.

«Israël a été établi par des survivants de l’Holocauste; il ne peut fermer les yeux sur le génocide que les Azerbaïdjanais, aidés par la Turquie, envisagent de commettre en Arménie« , souligne la lettre.

« Nicolas Aznavour a accompagné son père lorsque qu’il a reçu la médaille Raoul Wallenberg des mains du président Rivlin, en reconnaissance du fait que la famille d’Aznavour avait sauvé des juifs pendant l’Holocauste. Le fils des survivants du génocide arménien, a accepté la médaille avec beaucoup d’émotion, avec sa sœur aînée Aida à ses côtés », écrit Gideon Levy dans Haaretz.

« Israël était également ému à la vue de ce petit homme et chanteur géant aux côtés du président du pays. La photo de cette cérémonie orne le haut de la lettre écrite par Nicolas, qui dirige désormais la Fondation Aznavour. Au bas de la lettre se trouvent des photos documentant l’ignominie. Celles-ci montrent des bombes à fragmentation israéliennes et d’autres matériels de guerre utilisés par l’Azerbaïdjan dans son attaque contre le Haut-Karabakh et l’Arménie à l’ouest. « 

L'indignation sélective du fils de Charles Aznavour

« Quand y aura-t-il une guerre quelque part dans le monde où Israël n’est pas impliqué en tant que fournisseur d’armes, légal ou autre, à l’une des parties, ou souvent, comme au Sri Lanka, aux deux Quand entendrons-nous qu’Israël freine sa cupidité implacable et ne vend pas d’armes illégales, ou ne vend pas d’armes à des parties qui mettent en danger la paix mondiale ? « interroge Gideon Levy.

On pourrait aussi se demander : Pourquoi ces « petits et grands hommes » ne s’indignent-ils pas lorsque ces mêmes armes sont utilisées de manière systématique, au vu et au su du monde entier, contre les Palestiniens ?

Ou encore : Est-ce que ce sont uniquement les ventes d’armes israéliennes qui mettent en danger la paix mondiale, ou bien également leur utilisation permanente contre le peuple palestinien sous occupation et sous blocus, alors que le monde entier est écoeuré par l’absence de sanctions contre Israël ? Israël un Etat d’apartheid, un Etat religieux, encensé par des gouvernements qui se permettent de donner des leçons de démocratie, ou de laïcité ?

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : Haaretz

CAPJPO-EuroPalestine