Header Boycott Israël

Facebook et Instagram accusés de censure « injuste » contre les contenus pro-palestiniens

La plateforme Facebook a supprimé « injustement » des publications pro-palestiniennes lors de la guerre israélienne contre Gaza en mai, a dénoncé vendredi 8 octobre l’organisation Human Rights Watch (ONG), appelant à une enquête indépendante sur ce sujet.

D’après l’organisation de défense des droits humains, de nombreuses publications mises en ligne par des Palestiniens ou leurs soutiens et considérées comme diffusant un « discours ou des symboles de haine (anti-occupation, ndlr) » ont été supprimées d’Instagram, réseau social appartenant à Facebook.

Facebook et Instagram accusés de censure "injuste" contre les contenus pro-palestiniens
Enfants de Gaza amputés par l’armée israélienne : exemple d' »incitation à la haine »…

Dans certains cas, même lorsque des internautes ont partagé des contenus de médias, leurs publications ont été retirées.

« Facebook a injustement retiré ou supprimé des contenus (…) dont certains à propos d’abus des droits humains perpétrés lors des hostilités de mai », a affirmé l’organisation dans un communiqué.

« Ces retraits suggèrent qu’Instagram restreint la liberté d’expression sur des sujets d’intérêt public », a critiqué HRW, dénonçant une « censure » de la part du géant américain des réseaux sociaux.

« Le fait que l’entreprise reconnaisse des erreurs, et tente d’en corriger certaines est insuffisant, et ne répond pas à l’ampleur des restrictions de contenus qui ont été signalées et n’explique pas suffisamment pourquoi ces restrictions ont été mises en place initialement », a poursuivi l’organisation, affirmant que « l’étendue et le volume des restrictions signalées justifient une enquête indépendante ».

Source: Avec AFP

CAPJPO-EuroPalestine