Header Boycott Israël

Succès de la chanson »Dubai, Dubai », qui se moque des Émirats arabes unis et d’Israël

Partagez:

Une chanson satirique critiquant la normalisation israélo-émiratie ne cesse de faire le tour des réseaux sociaux, alors qu’Israël observe un silence gêné.

La chanson « Dubaï, Dubaï », chantée dans un mixte d’arabe et d’hébreu par la militante israélienne Noam Shuster-Eliassi, qui défend les droits des Palestiniens et encore récemment ceux de Sheikh Jarrah, se moque de la normalisation entre Israël et les Émirats arabes unis.

Elle se moque des EAU, mais aussi de la propagande israélienne à destination du monde arabe, envoyant des messages de paix et d’amour aux Arabes du Golfe, tout en utilisant la force et la violence contre les Palestiniens en Cisjordanie et à Gaza.

Shuster-Eliassi, qui parle couramment l’arabe et publie souvent sur les réseaux sociaux ; a interprété la chanson lors d’un sketch comique, le 14 janvier dernier, à la télé israélienne, dans lequel elle se présentait comme « Haifa Wannabe » – allusion à la célèbre chanteuse libanaise Haifa Wehbe.

« Au bout du tunnel, il y a de la lumière, et si seulement tous les Arabes, comme ceux qui sont à Dubaï qui ont de l’argent, aimaient le peuple d’Israël et ne nous jetaient pas à la mer », dit la chanson pour singer les discours israéliens.

Et encore : « Il n’y a rien de tel que les Arabes qui ont des millions et qui ont oublié les membres de leur peuple qui ont subi une Naqba, qui ont oublié la Palestine. A Dubaï, ils ont oublié le siège de Gaza ; comme ce serait bien si seulement tous les Arabes venaient de Dubaï. »

“Et aussi : « Je t’arrête à un check-point, et après, je me prends en selfie en haut d’une tour”.

Succès de la chanson"Dubai, Dubai", qui se  moque des Émirats arabes unis et d'Israël

Noam Shuster avait déjà twitté : « Je suis une juive israélienne et mon cœur est avec Sheikh Jarrah et les habitants de Gaza. La solution est la fin de l’occupation cruelle « .

CAPJPO-EuroPalestine

Partagez: