Header Boycott Israël

Gaza sous blocus depuis 15 ans : un crime contre l’Humanité

Il faut que nos dirigeants arrêtent toutes leurs commémorations. Leur hypocrisie est une honte quand ils acceptent parallèlement l’existence d’un camp de concentration à Gaza depuis 15 ans.

Gaza n’est pas une « prison à ciel ouvert » comme disent certains. Dans une prison, les prisonniers ont droit à des visites. Ce n’est pas le cas pour 2,3 millions d’hommes, de femmes et d’enfants assiégés par Israël. Quand au ciel il n’est « ouvert » qu’aux drones et aux missiles israéliens. Cela fait longtemps que personne n’y regarde plus les étoiles, mais le redoute en permanence.

Israël a détruit en 2000 l’aéroport de Gaza. Aucun avion ne peut plus y atterrir ou en partir. Seuls les bombardements viennent du ciel.

Toute une population enfermée depuis 15 ans ! Toute une génération qui n’a pas connu autre chose que cette étroite bande de terre surpeuplée et régulièrement bombardée. Les jeunes comme les autres, sans perspective, en proie à la dépression.

Toute une population privée de tout : d’eau potable, d’électricité, de soins. Si on est malade, on meurt à Gaza, mais cela n’entre pas dans les statistiques. Les 1 5,418 Palestiniens, tués par Israël à Gaza durant ces 15 ans, dont 23% d’enfant et 9 % de femmes ne comptent ni les blessés, ni les handicapés à vie qui sont des dizaines de milliers, ni les malades qui meurent faute de traitement approprié.

Et le tout dans un paysage en ruine, sans matériaux de construction, puisqu’Israël interdit leur entrée.

Comment s’appelle ce scandale, qui n’émeut aucun des médias serpillères ?

Et peut-on imaginer une telle horreur au 21ème siècle, quand d’autres vont dans l’espace ou voyagent d’un pôle à l’autre ?

Qu’ont fait les Gazaouis pour mériter cela ? Quand vous posez cette question, personne n’est capable d’y répondre.

Nous devons impérativement nous mobiliser par tous les moyens possibles pour la levée de ce siège inhumain.

Nous allons consacrer une série de témoignages sur Gaza et la situation de ses habitants dans les jours qui viennent. Nous vous demandons de les partager, de les faire circuler le plus largement possible.

D’avance merci !

CAPJPO-EuroPalestine