Header Boycott Israël

Halte aux démolitions de maisons palestiniennes (Video)

Près d’une centaine de maisons et de structures palestiniennes ont été démolies depuis le mois d’août par le régime colonial. Encore ce lundi, ce sont plusieurs maisons d’Hébron qui ont été rasées par des bulldozers effrayants.

Halte aux démolitions de maisons palestiniennes  (Video)

Quand il ne s’agit pas de « représailles » pour punir des familles qui auraient un parent résistant, c’est comme d’habitude l’absence de permis de construire qui sert de prétexte, Israël sachant pertinemment qu’il n’en donne quasiment jamais aux Palestiniens.

Et souvent, comble de sadisme, ce sont les propriétaires palestiniens qui sont contraints de démolir leurs propres maisons pour ne pas payer des sommes exorbitantes à Israël pour détruire leurs maisons.

JÉRUSALEM PARTICULIÈREMENT TOUCHÉE

Ainsi, Farouk Mustafa, un Palestinien de Jérusalem occupée, a dû démolir en septembre sa propre maison sous l’immense pression de la municipalité de Jérusalem.

En septembre également, la famille palestinienne d’Abu Rayya du quartier Al-Shurafat, au sud de la ville occupée de Jérusalem, a été forcée de vider sa maison de son contenu, en préparation pour être démolie sur ordre de la municipalité d’occupation israélienne. »

Les forces d’occupation israéliennes ont rasé la maison de M. Salah Zughayir, un résident palestinien du quartier occupé de Silwan à Jérusalem.

L’armée d’occupation a par ailleurs démoli la seule salle de mariage dans le quartier d’Al-Issawiya à Jérusalem occupée. »

Des membres de la famille al-Shwaiky ont été contraints de démolir eux-mêmes leur propre maison dans le quartier d’Al-Thawri à Jérusalem occupée sous la pression de l’occupation israélienne pour éviter de payer une amende supplémentaire exorbitante pour les frais de démolition à la municipalité israélienne si elle procède à la démolition .

Les colons israéliens mènent des travaux d’excavation dans le quartier très tendu de Sheikh Jarrah à Jérusalem occupée.

MAIS D’AUTRES VILLES SONT ÉGALEMENT CIBLÉES

Les colons israéliens vandalisent les propriétés des propriétaires palestiniens près de la ville de Salfit en Cisjordanie occupée.

Une nouvelle école pour les enfants de la communauté ‘Ein Samia est aussi sous menace imminente de démolition. La communauté ‘Ein Samia, qui se trouve à l’est du village de Kafr Malik dans le district de Ramallah, abrite 28 familles, soit un total d’environ 200 personnes. Depuis la création de la communauté en 1977, ses habitants vivent sous la menace d’expulsion et subissent la violence des colons et des forces de sécurité israéliennes.

Le représentant de l’Union européenne en Palestine, Sven Kuhn von Burgsdorff, a visité la semaine dernière l’école élémentaire Ras Al-Teen, financée par l’UE, à l’est de Ramallah, qui fait face à une menace imminente de démolition par les autorités israéliennes.

Et qu’a-t-il fait ? Pourquoi l’Union Européenne accepte-t-elle que même des structures qu’elle a financées soient détruites par Israël ?

CAPJPO-EuroPalestine