Header Boycott Israël

Victoire BDS au Brésil et solidarité dans le reste du monde !

Lundi 3 avril à Sao Paulo au Brésil, des organisations palestiniennes et brésiliennes ont remporté une importante victoire en matière de boycott puisque l’université UNICAMP a annulé un « festival des universités israéliennes » qui devait avoir lieu ce jour, annonce Palestine Vaincra sur son site.

Victoire BDS au Brésil et solidarité dans le reste du monde !
UNICAMP (nom de l’université) Territoire sans apartheid !

« L’annulation de l’événement a été annoncée après que les manifestants ont bloqué les entrées du bâtiment tout en occupant l’intérieur, déclarant qu’ils ne permettraient pas que les universités brésiliennes soient utilisées pour la commercialisation de l’occupation, du colonialisme, de l’apartheid et du sionisme. », précise-t-on de même source.

Le groupe Samidoun se félicite de cette victoire collective, remportée grâce à l’action conjointe de plusieurs associations.

A noter par ailleurs plusieurs actions de solidarité avec la Palestine, ces derniers jours.

Les militants BDS de Vancouver au Canada, ont manifesté pour que BC Liquor Stores cessent de vendre des vins israéliens et mettent un terme à leur collaboration avec les crimes de guerre israéliens.

Le coureur libanais Mazen Shrim s’est retiré de la compétition du 200 mètres des World Masters Athletics en Pologne, refusant d’affronter un adversaire « israélien », en signe de protestation contre le régime d’apartheid.

Et Ahmad Awad, un athlète koweïtien, s’est retiré du championnat du monde d’escrime en Bulgarie après avoir été tiré au sort pour affronter un joueur représentant Israël.

Des militants irlandais de Palestine Solidarity Campaign ont commémoré à Dublin la Journée de la terre ce jeudi, et les 6 Palestiniens assassinés par les forces « israéliennes » en 1976 alors qu’ils protestaient contre le vol continu de leurs terres.


Même chose en Australie où le 47ème anniversaire de la Journée de la Terre a été l’occasion de manifestations étudiantes.

L’assistante du ministre des Affaires étrangères du Qatar, Lolwah Al Khater, a par ailleurs twitté :
« Les forces d’occupation attaquent une finale de football. Si cela avait été fait dans n’importe quel autre pays, cela aurait fait les gros titres, mais l’exceptionnalisme israélien lui permet d’être traité comme un pays au-dessus du droit international. »

Enfin, on ne peut que se réjouir de la fuite des investisseurs, qui préfèrent placer leur argent ailleurs qu’en Israël.

« Le volume des investissements en Israël a diminué suite aux événements politiques internes, le volume des investissements au cours du premier trimestre de cette année s’élevant à 1,7 milliard de dollars, contre 6,7 milliards de dollars au cours de la même période l’année dernière », annonce Hadashot, média israélien.

CAPJPO-EuroPalestine