Header Boycott Israël

Tout le monde veut larguer de l’aide humanitaire : quelle hypocrisie !

Biden vient de faire savoir que les États-Unis procéderont à un largage aérien d’aide alimentaire à Gaza.

Les Émirats arabes unis annoncent à leur tour le début d’une opération conjointe avec l’Égypte appelée « Birds of Goodness » (« les oiseaux de le bonté » (sic)), censée durer plusieurs semaines pour larguer de l’aide au nord de Gaza.

Mais pas question d’empêcher les Israéliens de continuer à bloquer l’entrée des camions d’aide humanitaire dans la bande de Gaza, et encore moins d’arrêter de livrer des bombes aux génocidaires !

Au milieu de cela, les responsables de l’administration Biden expriment leur frustration quant à sa gestion des victimes civiles résultant des tirs israéliens à Gaza jeudi. Ce mécontentement est de plus en plus évident au sein de l’administration, mis en évidence par la démission publique d’un responsable du ministère de l’Éducation et une lettre signée par plus d’une douzaine de membres du personnel de campagne de Biden appelant à un cessez-le-feu et conditionnant l’aide à Israël.

Malgré la pression croissante, rapporte NBC, le président américain Joe Biden reste peu disposé à modifier sa politique de soutien au génocide israélien en imposant des conditions à l’aide militaire à l’État d’occupation

CAPJPO-Eropalestine

.