Header Boycott Israël

L’hôpital Shifa : un massacre sans précédent. L’horreur absolue

Le complexe médical Al Shifa à Gaza, le plus grand hôpital du territoire, est désormais hors service après que l’armée israélienne a détruit presque tous ses bâtiments, et tué ou arrêté la plupart de son personnel médical, en deux semaines de siège.

Ces photos ne montrent qu’une fraction des destructions infligées par l’armée israélienne aux bâtiments de l’hôpital.

UN CARNAGE INNOMMABLE

Israël  a commis un terrible crime contre l’humanité en détruisant, incendiant et pillant l’hôpital al-Shifa, ainsi qu’en tuant plus de 400 Palestiniens à l’intérieur et autour de l’hôpital, et en arrêtant plus de 300 civils palestiniens.

Des centaines de civils exécutés, dont des blessés, des patients, des femmes et des enfants, et la plupart du personnel médical.

L’armée a tenté de cacher ses atrocités en enterrant leurs corps sous des monticules de sable et en les mélangeant au sol de l’hôpital. 

Des équipes médicales récupèrent les restes d’un enfant tué par l’armée israélienne dont le corps s’est décomposé faute de laisser le personnel médical le secourir.

Une photo montre la main d’un corps palestinien qui a été écrasé par des chars et des bulldozers israéliens dans la zone de l’hôpital Al-Shifa après le retrait des forces de la zone

L’armée d’occupation a exécuté des dizaines de civils, dont des femmes, alors qu’ils étaient ligotés. (on vous dispense des images des cadavres ligotés) 

Pour l’Observatoire Euro-Med des Droits de l’Homme : « L’assaut israélien contre Al-Shifa 

est l’un des plus grands massacres dans l’histoire palestinienne.« 

Les forces israéliennes ont déplacé de force plus de 25 000 civils palestiniens de leurs maisons situées à proximité de l’hôpital Al-Shifa. En outre, elles ont détruit et incendié plus de 1 200 logements dans la région. 

Les Palestiniens sont maintenant retournés dans la zone dévastée à la recherche des corps de leurs proches, pour découvrir que toute la zone a été complètement rasée, avec des centaines de corps éparpillés dans toute la zone, et écrasés par des chars et des bulldozers.

CAPJPO-EuroPalestine