Header Boycott Israël

APPROBATION DU PLAN SAOUDIEN : WASHINGTON APPLAUDIT, ISRAEL REJETTE

Le Conseil de la Ligue Arabe, réuni jeudi a Beyrouth, a approuvé à l’unanimité l’initiative de paix présentée par le prince héritier d’Arabie Saoudite Abdallah.


Ce plan comprend l’instauration d’une paix complète des Etats arabes avec Israël, en échange du retrait complet par Israël des territoires occupés en juin 1967, de l’établissement d’un Etat palestinien ayant Jérusalem pour capitale, et d’une « solution juste » de la question des réfugiés partis d’Israël en 1948.

A Washington, la Maison-Blanche a salué l’initiative saoudienne, le Président George Bush « pressant les autres dirigeants » de la région « de s’inspirer des idées du prince héritier », a déclaré sa porte-parole.

Inversement, à Jérusalem, des collaborateurs d’Ariel Sharon, cités par le quotidien Haaretz on line, ont rejeté la résolution arabe. Ils l’ont qualifiée de « trop vague » quant aux « relations normales » à établir entre les pays arabes et Israël, ont exclu tout idée de droit de retour des refugiés quand bien même celui-ci n’est pas explicitement exprimé dans le texte arabe, et ont de même exclu l’idée d’un retrait « complet » derrière les lignes du 4 juin 1967.

INQUIETUDE CROISSANTE A RAMALLAH

En Cisjordanie, des informations téléphoniques données jeudi après-midi à la CAPJPO, depuis Ramallah, par un membre des missions civiles, font état de graves inquiétudes.

Plusieurs centaines d’Européens et autres étrangers à la région viennent d’arriver en Israël/Palestine, dont une délégation de la Confédération agricole conduite par José Bové, et une délégation de 300 Italiens conduite par la députée européenne Luisa Morgentini.

Il apparaissait, nous a-t-on déclaré, qu’Israël a « vivement conseillé » aux organisations internationales présentes à Ramallah d’évacuer leurs ressortissants, dans la perspective d’une nouvelle entrée en force de l’armée israélienne dans la ville.

Les délégations européennes, pour leur part, ont au contraire décidé jeudi après-midi de modifier leurs agendas respectifs, et de se diriger vers Ramallah, devant la résidence du Président de l’Autorité Palestinienne Yasser Arafat. Une manifestation était en cours jeudi après-midi place Manara à proximité de cette résidence, ajoutait-on de même source.