Header Boycott Israël

BUSH DELIVRE UN PERMIS DE TUER ARAFAT

25 juin – Satisfaite des encouragements que lui a prodigués George Bush, l’armée israélienne a accentué mardi ses attaques contre les Palestiniens, notamment à Hébron où elle a assassiné 4 policiers de « l’Autorité » palestinienne et procédé à plus de 150 arrestations.


Alors qu’ Israël a réoccupé la quasi-totalité de la Cisjordanie, et impose un couvre-feu généralisé aux populations, Ariel Sharon a annoncé lundi soir une prochaine attaque « massive » contre la bande de Gaza, sous couvert d’une répression des groupes islamiques (Hamas, Djihad islamique), seules organisations politiques à prôner des attentats contre la population civile israélienne, mais dont les forces ont pourtant été sélectivement épargnées par Israël au cours des derniers mois. Lundi, des hélicoptères ont tué deux responsables du Hamas de la bande de Gaza, quatre autres Palestiniens trouvant également la mort dans ces « assassinats ciblés ».

Les dirigeants et la presse israélienne ne cessaient de se féliciter, mardi, du discours de Bush, président le plus mal élu de l’histoire des Etats-Unis, qui a ouvertement appelé au renversement de Yasser Arafat.

Le ministre français des Affaires étrangères Dominique de Villepin, reçu lundi par Sharon à Jérusalem, a fait de son côté allégeance à Washington en déclarant que « le discours du président Bush », dont plus de la moitié était directement consacré à combattre Arafat et l’Autorité palestinienne, « converge avec les intérêts de la France et de l’Union européenne ».

Non sans hypocrisie, Villepin a cependant tenu à se démarquer légèrement de Bush en affirmant que « c’est aux Palestiniens seuls qu’il revient de choisir leurs dirigeants ». Le ministre français devait se rendre mardi après-midi à Ramallah, pour y prêcher la nécessité de « réformes » au captif de la Mouqa’ta. On ne savait pas encore, en début de journée, si Sharon allait trouver de son intérêt ou pas d’autoriser Dominique de Villepin à faire le déplacement.