Header Boycott Israël

LES REACTION ISRAELIENNES « FRISENT L’HYSTERIE », ESTIME L’AMBASSADEUR BELGE A TEL-AVIV

17 février – Pour Wilfred Geens, ambassadeur de Belgique en Israël, la réaction de ce pays après que la justice belge a décidé qu’on pouvait juger Ariel Sharon pour le massacre de Sabra et Chatila est « exagérée, et frisant l’hystérie ».


« Votre réaction est exagérée et frise l’hystérie. Il semble que vous ayez voulu déverser vos sentiments de colère et de frustration contre l’Europe sur la seule Belgique, un petit pays auquel il est facile de s’en prendre », indique l’ambassadeur Wilfred Geens, cité lundi par le quotidien Yediot Aharonot.

« Israël a déclaré une guerre diplomatique et médiatique à la Belgique, mais, nous, les Belges, nous ne nous laisserons pas entraîner par ces provocations et ferons tout pour atténuer la crise et ramener nos relations à la normale », commente-t-il.

L’ambassadeur s’est insurgé, par ailleurs, contre les accusations portées par Israël contre son pays, selon lesquelles, la décision de la justice belge aurait été prise suite à des pressions politiques.

« Ce sont des sottises. Les hommes politiques belges font très attention à ne pas se mêler au système judiciaire », a-t-il dit.

Israël avait violemment réagi à la décision de la justice belge la qualifiant de « scandaleuse calomnie » et de « grave atteinte » portée à l’Etat, mettant en avant les relents « antisémites » de l’affaire. Il avait également annoncé le rappel de son ambassadeur à Bruxelles pour « consultations ».

La Cour de cassation belge a annulé le 12 février une décision de justice qui avait déclaré irrecevable une plainte pour crimes de guerre contre Ariel Sharon, mais a gelé les poursuites tant que le Premier ministre israélien serait en fonction.

La plainte visant M. Sharon porte sur sa responsabilité indirecte présumée dans les massacres des camps palestiniens de Sabra et Chatila, en 1982, au Liban.

En 2001, 23 Palestiniens rescapés de ces massacres avaient déposé une plainte contre M. Sharon devant la justice belge.