Header Boycott Israël

Comment les colons israéliens occupent leur « shabbat » !( Vidéo)

Des dizaines de colons se sont déplacés samedi dans le village de Susiya en Cisjordanie occupée, pour aller casser la grille d’un terrain de jeu ; et l’un d’eux a été filmé en train de chasser un enfant palestinien avec un chien.

Des colons sur le terrain de jeu du village palestinien de Sussia, samedi.

Venus à leur rescousse des colons, les soldats israéliens ont empêché les Palestiniens de Susya d’accéder à leur aire de jeux dans leur village de Cisjordanie samedi matin après l’arrivée des colons.

Le terrain de jeu a ouvert ses portes en septembre pour les enfants du village palestinien des collines du sud d’Hébron, après avoir été rénové. Selon les habitants, dès que les réparations ont été terminées, les colons ont commencé à y venir et à le photographier. Ils ont également organisé une manifestation sur place, exigeant qu’Israël le démolisse parce qu’il a été construit sans permis.

Selon Omri Eran Vardi, un militant israélien qui était sur les lieux samedi, – avec d’autres Israéliens anti-occupation venus pour photographier un nouvel « avant-poste » colonial construit près du village palestinien – les colons qu’ils ont rencontrés ont commencé à courir directement vers le terrain de jeu et ont cassé la grille d’entrée. Les enfants palestiniens qui y étaient à ce moment-là sont partis. Un colon a été filmé en train de chasser un enfant palestinien avec un chien.

Comment les colons israéliens occupent leur "shabbat" !
Des soldats de l’armée israélienne bloquent l’entrée de l’aire de jeux dans le village palestinien de Susya, samedi

« À ce stade, il y avait quelques dizaines de colons et pas mal de soldats qui bloquaient l’entrée du terrain de jeu », a déclaré Vardi. « Après de nombreuses pressions pour les faire partir, ils se sont retirés en serrant la main de tous les soldats et leur disant Shabbat shalom » (« bon samedi » – normalement jour de repos sacré dans la religion juive, NDLR).

« Les colons ont quitté le terrain de jeu par un chemin central à travers le village tandis que les soldats bloquaient le passage aux activistes afin qu’ils ne filment pas les colons. », a souligné Vardi.

Pour faire bonne mesure, l’armée a également déclaré cet espace « zone militaire fermée », malgré le fait qu’il se trouve à l’intérieur d’un village palestinien.

« Si un Palestinien entrait dans la colonie [à proximité] de Susya, qui est elle-même une zone militaire fermée, que pensez-vous qu’il lui arriverait ? Le fait que les soldats aient permis aux colons d’entrer dans un terrain de jeu ressort encore plus à la lumière d’un incident qui s’est produit il y a environ deux mois sur un autre terrain de jeu, dans la vallée du Jourdain. Dans ce cas, une militante du groupe de défense des droits humains Machsom Watch, Rachel Afek, est venue avec huit enfants palestiniens et une mère du village de Khallet Makhul dans une aire de jeux de la colonie de Hemdat. Quelques minutes plus tard, le coordinateur de la sécurité civile d’Hemdat est arrivé et a exigé qu’ils partent, appelant l’armée sur les lieux.

Source : Haaretz

CAPJPO-EuroPalestine