Header Boycott Israël

Nouvelles des prisonniers palestiniens

Les forces d’occupation israéliennes ont prolongé la détention de la journaliste palestinienne Lama Ghousha jusqu’à mardi prochain. Lama, 32 ans, mère de deux enfants, a été arrêtée dimanche par les forces d’occupation sous les yeux de ses enfants à son domicile du quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem occupée.

Nouvelles des prisonniers palestiniens

Diplômée à l’université de Birzeit, son téléphone portable et son ordinateur ont été saisis par des soldats israéliens. Sa détention est liée à son travail de journaliste et à sa défense des maisons de Sheikh Jarrah contre la prise de contrôle illégale par des colons juifs, indiquent les groupes de défense des prisonniers palestiniens.

  • Une étudiante en journalisme a été condamnée mercredi à quatre mois et demi de prison par un tribunal militaire israélien alors qu’elle souffre d’hydrocéphalie, qui nécessite un drainage régulier du liquide de sa tête. Dina Jaradat, 23 ans, a également été condamnée à une amende de 6 000 shekels israéliens (1 760 euros). »

Elle a été arrêtée à son domicile de Jénine le 7 août pour ses publications sur les réseaux sociaux. Elle devait avoir une audience le 5 septembre, qui a été reportée en raison de la détérioration de sa santé.

« Au lieu de recevoir des soins pour son état, elle a été envoyée à la prison de Damon avant d’être emmenée à l’hôpital Rambam de Haïfa, pour être renvoyée à la prison. Sa peine de prison semble faire partie d’une répression israélienne en cours contre les journalistes palestiniens », commente le club des prisonniers palestiniens.

  • Ahmed Mousa, détenu administratif palestinien dans les prisons israéliennes, a suspendu sa grève de la faim, qui s’est poursuivie pendant 33 jours, après avoir conclu un accord avec les autorités d’occupation israéliennes sur une libération le 6 décembre 2022, indique la Fondation Muhja al-Quds . Âgé de 44 ans, il est emprisonné sans inculpation ni procès et souffre de problèmes cardiaques graves.
  • Des rapports médicaux indiquent que l’état de santé du prisonnier palestinien atteint d’un cancer et gravement malade, Nasser Abu Hmeid, a atteint un stade très critique et risque de mourir d’un jour à l’autre.

CAPJPO-EuroPalestine